dimanche 13 mai 2018

Festivals à venir

Voici un aperçu de plusieurs festivals où la parole anarchiste, poétique et théâtrale est à l'honneur.


Le 13e Festival International de Théâtre Anarchiste de Montréal (FITAM)

Le seul festival au monde consacré au théâtre anarchiste présentera sept compagnies en provenance de France, des États-Unis et de Montréal.

Le FITAM réunit des pièces originales, avec entre autres une adaptation d'En attendant Godot, qui met en scène deux femmes de couleur dans les rôles de Didi et Gogo;
l'histoire d'une bergère inspirée des lettres de trois prisonnières dissidentes par le Théâtre du sable;
Tought Experiment Productions nous revient une deuxième année avec une pièce sur la pédale Wah Wah, les fréquences radio et le pouvoir de l'individu sur les canaux de communication mainstream;
une théorie de l‘évolution: comment sommes-nous passés des mythes d’aurores aux lumières électriques? par Dire, encore
une pièce de marionnettes sur la gentrification violente et ses effets sur les populations marginalisées dans Hochelaga par le Trashlaga Puppet Crew;
et l'histoire inspirante de six femmes anarchistes qui ont résisté au fascisme entre 1920 et aujourd'hui.
La Sala Rossa
Mardi 22 et mercredi 23 mai 2018
anarchistetheatrefestival.com/fr





28e Festival FRINGE
de Montréal


- Les nuits du FRINGE
- La programmation A-Z du FRINGE 
- Le Parc FRINGE 



Plusieurs lieux
Du 28 mai au 18 juin 2018
montrealfringe.ca




19e Carrefour international de théâtre
à Québec

Où tu vas quand tu dors en marchant…? fait déambuler chaque année des milliers de spectateurs dans des lieux inusités. Cette année, sur la colline Parlementaire!
Du 22 mai au 8 juin 2018
carrefourtheatre.qc.ca



19e Festival de la poésie de Montréal

Poètes, lectures, nouveautés et dédicaces
sous le chapiteau au métro Mont-Royal

Du 31 mai au 3 juin 2018
maisondelapoesie.qc.ca




FTA - 12e Festival TransAmérique

Du 23 mai au 7 juin 2018
fta.ca




12e OFFTA 2018 | Festival d'arts vivants

Du 29 mai au 7 juin 2018
offta.com


2e Festival Fous de théâtre

Plusieurs lieux de l’Espace culturel de Repentigny 
Du 5 au 7 juillet 2018
fousdetheatre.ca


Marie-Andrée Parent

Semaine du 14 mai 2018

Cette semaine, un nouvel événement pour le milieu théâtral et une deuxième reprise pour une production marquante.

Semaine de la diversité théâtrale 

Présentée par le Conseil québécois du théâtre (CQT),
Diversité artistique Montréal (DAM) et Modern Times

Selon Charles Bender, porte-parole de l’événement, « la Semaine de la diversité théâtrale se situe dans une perspective de développement transculturel du théâtre. Notre objectif est de penser sous un angle nouveau notre rapport à la différence et de favoriser des rapprochements artistiques. »

Les différentes activités au programme aborderont de nouveaux concepts d’exploration artistiques par le biais du croisement des cultures et des pratiques théâtrales.
Plusieurs lieux
Du 14 au 17 mai 2018
cqt.ca

HOSANNA
Tableau D’Hôte Theatre (Angélique, Another Home Invasion, excellentes productions!)
Texte: Michel Tremblay
Traduction: John Van Burek et Bill Glassco
Mise en scène: Mike Payette
avec Eloi ArchamBaudoin et Davide Chiazzese
Hosanna, de son vrai nom Claude Lemieux, rentre chez elle en larmes d’une fête d’Halloween après avoir été l’objet d’une farce cruelle orchestrée par son amant Cuirette et ses amis. La relation du couple est rudement mise à l’épreuve après cette soirée humiliante pour Hosanna.
La pièce se déroule à Montréal, ville natale du célèbre dramaturge québécois, et lors de sa création en 2015 par TDHT, c’était la première fois qu’elle y était présentée en anglais, même si la pièce a été écrite en 1973 et qu’elle a été produite en anglais ailleurs au Canada.
Cette excellente production a récolté quatre prix META (Montreal English Theatre Awards): pour la meilleure mise en scène et la meilleure production indépendante ainsi que pour le meilleur acteur et le meilleur acteur de soutien. À voir pour l'interprétation forte et touchante des 2 interprètes.
Théâtre Centaur
Du 15 mai au 10 juin 2018

Marie-Andrée Parent

lundi 7 mai 2018

Semaine du 7 mai 2018

Cette semaine, de grands auteurs (Lorca, Pinter, Ionesco et Ducharme) pour les ultimes rendez-vous de la saison et un festival de talents prometteurs.


¡ AY AY AY !
Hommage à Federico García Lorca
Chant choral sur des poèmes de Federico Garcia Lorca 
Par le Choeur de chambre Tactus
Sous la direction de Simon Fournier
Avec Jonathan Barriault, guitariste et Xavier León, performeur sonore.
Répertoire musical: Rautavaara, Castelnuovo-Tedesco, Whitacre, Margutti, Leonard Cohen.

Le chœur de chambre Tactus, qui nous présente toujours de belles propositions et d'excellentes performances, sort encore des sentiers battus pour offrir au public une exploration de l’univers sonore éclaté de García Lorca. Une très belle soirée!

Federico García Lorca (1898-1936) puise son inspiration dans le folklore et les racines métissées (gitanes, juives, arabes) de sa terre natale. Entre deux tournants historiques qui signent sa naissance (la chute de l’empire) et sa mort (la guerre civile), le poète, dramaturge, peintre et compositeur «chante l’Espagne et la ressent jusqu’à la moelle».
Entre chevaux, fleuves et guitare, Tactus présentera des œuvres de compositeurs qui se sont reconnus dans son monde passionné et sombre.
Chapelle Notre-Dame de Bonsecours
Samedi 12 mai 2018 
tactus.ca

TRAHISON
Texte: Harold Pinter
Traduction: Maryse Warda
Mise en scène: Frédéric Blanchette (Amour et information)
Avec Julie Le Breton, François Létourneau et Steve Laplante

La pièce s’ouvre sur un aveu, celui d’Emma qui apprend à son ancien amant Jerry qu’elle a tout révélé de leur relation à son mari Robert, il y a de cela quatre ans! Cela pourrait en rester là si Jerry n’était pas le grand ami dudit mari. Dans une chronologie à rebours, le récit retrace au rythme subtil des dialogues quotidiens et des silences éloquents, neuf années de triangulation amicale et amoureuse. À voir pour l'interprétation sans faille et pour la mise en scène originale où l'espace scénique se rétrécit et se définit de plus en plus pour encadrer ce qui fut le début de la trahison d'amitié.
Théâtre du Rideau Vert
Du 8 mai au 9 juin 2018
rideauvert.qc.ca

Les Chaises 
Texte: Eugène Ionesco
Mise en scène: Frédéric Dubois (Le roi se meurt)
Avec Monique Miller et Gilles Renaud

Ils sont deux, ils sont vieux. Ils vivent ensemble depuis toujours sur une île battue par les vents. Leur vie est faite de petits rituels, de rengaines qu’ils ressassent. Avant de mourir, le Vieux a un message à livrer à l’humanité. Aussi, il a convié une foule de personnages à venir l’écouter. Au fur et à mesure que les invités arrivent, la Vieille les installe sur une chaise. Tous attendent l’Orateur qui doit faire le discours. Bientôt, les chaises envahissent tout l’espace. Les invités viendront-ils? Que dira l’Orateur?
Toute une performance de ces deux magnifiques interprètes! 
Comme toujours chez Ionesco, le tragique côtoie le comique, l’illusion flirte
avec l’humour noir. Le parcours de metteur en scène de Frédéric Dubois est étroitement lié à l’œuvre d’Ionesco qu’il fréquente depuis ses tout débuts. Il a réuni Monique Miller et Gilles Renaud, deux monstres sacrés de la scène, pour interpréter des personnages bouleversants qui posent les questions existentielles qui nous hantent.
Théâtre du Nouveau Monde
Du 8 mai au 2 juin 2018

Aussi un projet de médiation culturelle:
Quand l’art fait du bien: une odyssée du cœur

J’veux d’l’amour
Inspirée par l’œuvre Ines Pérée et Inat Tendu de Réjean Ducharme
Avec: Des patients partenaires de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal (CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal) / des membres du Théâtre Aphasique / des Impatients et des Muses - Centre des arts de la scène / et le Big Bang Band des Impatients
Participation spéciale: Pascale Montpetit
Mise en scène: Lorraine Pintal
Accompagnement à la création: Claudia Bilodeau et Isabelle Côté
Sur la scène du TNM 
Lundi 14 mai 2018 à 19h 
Admission générale | Contribution volontaire

23e Festival Vue sur la relève 


À surveiller en THÉÂTRE:

Ton corps t'appartient-il?Minuit moins une Théâtre

Opéra 101 - Duo Gagnon-Chan

MononucléoseLa Fratrie

Rangée 12, après les souvenirs - Théâtre RétroColectivo

Plusieurs lieux
Du 8 au 19 mai 2018
vuesurlareleve.com/

Voir en page Varia:

Empreintes du temps
Exposition solo de Lyette Archambault

Café du coin
3801, rue Masson
Du 2 mai au 5 juin 2018
lyettearchambault.com

Marie-Andrée Parent

lundi 30 avril 2018

Semaine du 30 avril 2018

En ce début du mois de mai, plusieurs projets variés et attrayants à surveiller.

Du sérieux et du comique chez Mozart et  Haydn
Arion Orchestre Baroque
Chef Invité: Lorenzo Coppola, célèbre clarinettiste
Avec la soprano Andréanne Brisson Paquin
et le corniste Pierre-Antoine Tremblay

L’humour chez Haydn, c’est du sérieux! Il se manifeste ici de manière assez bon enfant dans une symphonie que le compositeur destinait au public londonien. Mozart, lui, a le sérieux souvent tragique et l’humour assez truculent, teintés d’une grâce inimitable. Les airs contrastants qu’il écrivit pour soprano et son spectaculaire 3e concerto pour cor en seront l’admirable illustration.
Pour le dernier concert de sa saison, Arion nous offre un bien beau cadeau avec le retour de ce chef qui avait été acclamé lors de son passage en 2016. Dans cette inspirante salle, le sympathique maestro anime la soirée avec toute sa verve et son humour en grande complicité avec les fascinants invités et l'excellent orchestre. Sous le charme!
Cette fête tragi-comique clôt la saison montréalaise d’Arion.
Depuis sa création en 1981 à Montréal, Arion Orchestre Baroque reste branché sur l’énergie créatrice des compositeurs baroques, comme Bach et Vivaldi, jouant leurs œuvres sur instruments d’époque et redécouvrant l’éclat des couleurs originelles de ces chefs-d’œuvre.
Causeries post-concerts -  échange convivial avec Lorenzo Coppola, Andréanne Brisson Paquin, Pierre-Antoine Tremblay et le public.
Salle Bourgie du MBAM
Les 1er, 4, 5 et 6 mai 2018
arionbaroque.com

Amour et information
La Banquette arrière (Les mutants, Province)
Texte: Caryl Churchill (Top Girls)
Traduction et mise en scène: Frédéric Blanchette (Tribus, À présent)
Conception sonore et musique originale: Philippe Noireaut
Avec Amélie Bonenfant, Sébastien Dodge, Rose-Maïté Erkoreka, Mathieu Gosselin, Renaud Lacelle-Bourdon, Anne-Marie Levasseur, Lise Martin, Éric Paulhus et Simon Rousseau
L'auteure britannique de premier plan Caryl Churchill décortique, avec beaucoup d’humour et une précision chirurgicale, la nature humaine et ses paradoxes.
Une pièce avec une cinquantaine de scènes qui viennent habilement illustrer comment nous ne sommes que sentiments et informations et que ces deux notions sont indissociables.

@Benoît Guérin

On connait bien La Banquette arrière pour leurs différents projets toujours originaux qui nous permettent d'apprécier le talent de chaque membre de cette troupe. 
Une production à voir pour leur belle complicité, leur grande versatilité à changer de rôle rapidement tout en restant justes et performants et pour le plaisir de revoir ces excellentes comédiennes pas assez présentes sur nos scènes. 


La pièce est présentée pour une première fois en français au Québec après avoir connu un grand succès autant à Londres qu’à New York.
La Licorne
Du 1er au 19 mai 2018
Supplémentaire le mardi 22 mai 2018
theatrelalicorne.com

Deux productions libres initiées et créées par les finissant.e.s de l'École supérieure de théâtre.
Gros Père
Texte: Mélanie Bujold, finissante en jeu
Mise en scène: Judith Chartier et Véronique De Petrillo, respectivement finissantes en jeu et en études théâtrales.
Avec Charlotte Bissonnette-Reichhold, Laura Côté-Bilodeau, Juliette Ouimet, Hubert Rivest et Ariane Trépanier.
C’est l’occupation d’un petit appartement où vivent le Gros et sa fille Zoé. C’est aussi la formation d’une nouvelle « gang de filles » qui veut venir en aide à un homme supposément malade, le père bipolaire de Zoé. 
Studio-théâtre Alfred-Laliberté, UQAM
Du 2 au 5 mai 2018
theatre.uqam.ca/

Abraham Lincoln va au théâtre
Texte: Larry Tremblay 
Mise en scène: Nicolas Guillemette 
Avec François Lacroix-Lafrenière, Victor Naudet, Virginie Ouellet
14 avril 1865, John Wilkes Booth tue le seizième président des États-Unis d’une balle dans la tête. Booth était comédien. On ne se rappelle pas de ses différents rôles. On se souvient de lui comme l’assassin d’Abraham Lincoln.
Studio-d’essai Claude-Gauvreau
UQAM, Pavillon Judith-Jasmin
Du 9 au 12 mai 2018

4e Carrefour de théâtre d’intervention
L’Aquarium et le Globe

Lancement de la programmation avec un retour sur les 45 ans du Théâtre Parminou animé par Hélène Desperriers.
Elle retracera pour nous le parcours de cette troupe qui a joué un rôle fondateur pour le théâtre d'intervention au Québec.
Hélène Desperrier a co-fondé le Théâtre Parminou, coopérative autogérée de théâtre social qui a fêté ses 40 ans en 2013.

Pour s’inscrire aux activités du Carrefour :
lepointdevente.com/billets/

Centre culturel marocain de Montréal  
515, rue Viger Est
Du 3 au 26 mai 2018
laquariumetleglobe.com/

17e Festival du Jamais Lu
Manifester le fragile

Pour son 17e printemps, le festival brandira bien haut dans les airs la force du fragile.
C’est à l’art, l’empathie, les rêves ainsi qu’à toutes ces parts friables
qui nous constituent que sera consacrée cette grande manifestation.
Théâtre aux Écuries
Du 4 au 12 mai 2018
jamaislu.com

Marie-Andrée Parent

lundi 23 avril 2018

Semaine du 23 avril 2018

En cette dernière semaine d'avril, le printemps prend toute la place pour nous permettre de faire le plein d'énergie avant le sprint final de la saison 2017-2018.

Déjà, la plupart des théâtres affichent leurs dernières productions et bientôt, ce sera la fin de session pour les finissants des différentes écoles de théâtre. 

Parallèlement, ce sera le début de plusieurs festivals qui intéresseront les amateurs de théâtre: lectures, premières productions ou autres, il y en aura pour tous les goûts. À suivre!


Pour souligner la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur, je vous invite à découvrir la programmation du


20e Festival littéraire Metropolis bleu 

qui vous offre 240 événements littéraires 
(dont 115 destinés aux jeunes!) 
avec plus de 260 participants venant de 19 pays.

Jusqu'au 29 avril 2018
metropolisbleu.org/


Marie-Andrée Parent

lundi 16 avril 2018

Semaine du 16 avril 2018

Cette semaine, place au voyage: voyage intime avec l'amour et la mort, voyage dans le passé avec Alexandre le Grand, voyage de groupe avec 24 adolescents et un beau grand voyage autour du monde.

Béa
La Bête Humaine
Texte: Mick Gordon
Adaptation québécoise: Yannick Chapdelaine
Mise en scène: Olivia Palacci
Avec Alexandra Cyr, Suzanne Lantagne et Yannick Chapdelaine

Béatrice souffre d’une maladie dégénérative. Raymond est un jeune aide-soignant nouvellement engagé par Mme James qui voit d’un mauvais oeil la complicité qui s’installe entre sa fille et son nouvel employé. C’est pourtant par l’intermédiaire de Raymond que Béa trouvera le courage de confronter sa mère sur cette épineuse question du suicide assisté. Pour Béa, mourir n’est pas un caprice, c’est une délivrance, une sortie de prison.
@Éva-Maude TC

Reprise de cette production "revue et corrigée" mais toujours d'actualité présentée il y a 3 ans dans la salle intime du Prospero:
La comédienne Olivia Palacci a su traiter ce sujet avec délicatesse mais aussi avec une certaine dose d'humour; l'interprétation est juste et convaincante, les personnages sont attachants et la mise en scène dynamique et efficace. À découvrir!  


Soirée discussion sur l’aide médicale à mourir: jeudi 19 avril après la représentation
La Petite Licorne
Du 16 avril au 4 mai 2018
theatrelalicorne.com

Le tigre bleu de l'Euphrate
UBU, compagnie de création
Texte: Laurent Gaudé
Mise en scène: Denis Marleau
Collaboration artistique et conception vidéo: Stéphanie Jasmin
Avec Emmanuel Schwartz
©Yanick Macdonald

Un homme est alité, mourant. Il est encore jeune, à peine au début de la trentaine. Il veut être seul et que l’on ferme la porte. Il veut être seul pour recevoir la visite de la mort, être le seul homme à affronter la mort de son vivant et à la regarder en face. Il la connaît déjà au fond, il a vécu avec elle, en concurrence avec elle, lui offrant des milliers d’âmes sur les champs de batailles, dans les ruines des villes assiégées. Il veut lui raconter tout cela, lui dire qu’Alexandre le Grand n’est pas encore vaincu. 

Encore une fois, Emmanuel Schwartz nous offre une performance hallucinante en nous tenant en haleine pendant 90 minutes. Toujours intense mais juste et nuancé, il est tout simplement époustouflant! Un grand texte et un grand metteur en scène pour un grand comédien!
Théâtre de Quat'Sous
Du 17 avril au 26 mai 2018
quatsous.com

Le Scriptarium 2018
Théâtre Le Clou
Textes: Stéphane Crête et 24 jeunes auteurs
Mise en scène: Monique Gosselin
Avec Philippe Boutin, Sarah Cloutier-Labbé et Sarah Leblanc-Gosselin
Musicien: Nicolas Letarte
Sur scène, trois comédiens, accompagnés d’un musicien, livrent tour à tour la parole des 24 adolescents dont les textes se sont distingués par leur force de frappe. À travers cette prise de parole théâtrale, où ces ados abordent les strates de leur complexe réalité, ils dénoncent, renoncent et annoncent qu’ils peuvent agir, qu’ils vont le faire. Rien n’est épargné, tout passe au tordeur: une prise de parole décomplexée où les tabous restent à la porte.

Bravo aux excellents interprètes énergiques et polyvalents qui nous transmettent la parole de ces jeunes dans une mise en scène éclatée qui exprime bien la diversité des textes!

Le Scriptarium est un grand projet collectif d’écriture, un incubateur foisonnant qui permet à des milliers de jeunes de découvrir des courants artistiques, littéraires ou philosophiques. Le commissaire invité propose un univers, un thème ou une forme d’écriture à explorer en classe. Cette année, Stéphane Crête, inspiré par l’échange épistolaire, a participé à toutes les étapes du projet.
Salle Fred-Barry/ Théâtre Denise-Pelletier
Du 19 avril au 4 mai 2018
denise-pelletier.qc.ca

Abriés désabriés 
et Sur le matelas
Conservatoire d’art dramatique de Montréal (CADM) 
Montage de textes du poète et dramaturge Michel Garneau (L'épopée de Gilgamesh)
Mise en scène: Sophie Cadieux
Avec les finissants du CADM
Cette comédie sur la difficulté de vivre et d’aimer dépeint avec acuité les relations amoureuses, la dépendance affective ou le narcissisme amoureux, qui «confronte la fragilité de l’amour et la vitalité menaçante de la folie ordinaire»
On y aborde aussi la sexualité, qui provoque tantôt une joie enivrante, tantôt une paralysie navrante. Vous y verrez une mosaïque poétique, sensible et franche à la fois; la vie présentée aussi bien dans sa quotidienneté que dans ses moments privilégiés, merveilleux.
Ces deux courtes pièces qui parlent d’amour au quotidien se fondent ensemble et n'en forment plus qu'une. Dans une mise en scène éclatée, les couples se forment et se défont au fil de la poésie de ce grand auteur. À voir pour découvrir celles et ceux qui seront sur les scènes théâtrales dès demain.
Théâtre Rouge du Conservatoire
Du 20 au 28 avril 2018
conservatoire.gouv.qc.ca

Around the World in 80 Days
Geordie Productions
D'après le roman de Jules Verne
Adaptation: Toby Hulse
Mise en scène: Mike Payette
Avec Danielle Desormeaux, Mike Hughes et Chimwemwe Miller
Parcourez le globe avec l'ingénieux Phileas Fogg dans une adaptation rocambolesque de l'aventure classique avec changements de décors précipités, performances renversantes et ... un éléphant!


Une superbe production comme toujours avec cette compagnie qui nous en met plein la vue et les oreilles avec seulement 3 énergiques et talentueux comédiens, incroyables "performeurs" qui jouent tous les rôles, et avec une dizaine de malles qui se déplacent et s'ouvrent pour découvrir des accessoires et des décors (et même un éléphant!). 
C'est drôle, c'est extrêmement ingénieux et tous apprécieront, autant les adultes que les jeunes. Mention à Danielle Desormeaux pour sa performance hilarante. À ne pas manquer!

Pour les jeunes de 7 ans et plus et les adultes de tous âges!
D.B. Clarke Theatre
Du 20 au 29 avril 2018
geordie.ca

Marie-Andrée Parent

lundi 9 avril 2018

Semaine du 9 avril 2018

Cette semaine, environnement, conséquences sociales, rapports familiaux et relations amicales sont au menu. De plus, je vous invite à surveiller les dévoilements de saisons des différents théâtres pour l'an prochain.

Les porteurs d’eau
Groupe Enfin l'Hiver
Texte: Michel Marc Bouchard
Mise en scène: Diane Cormier Vézina
Avec Patrick Berthiaume, Jean-Louis Breton, Colette Buteau, Karina Côté, Mélanie Dugué, Grégoire Gagnon, Flavie Gorka, Joël Losier et Nicole Paquette.
Conception musicale: Élizabeth Burrowes, violoncelliste
Au début du XXe siècle, le Québec est en pleine phase d’industrialisation avancée. Des hauts financiers des États-Unis prennent conscience de l’immense potentiel électrique du lac St-Jean et obtiennent du gouvernement la permission d’ériger un barrage sur la Grande Décharge et d’élever les eaux du lac. Les terres riveraines situées sur tout le pourtour du lac furent inondées: fermes, vaches, maisons, ponts, chemin de fer, hôpital, etc.
Un pan de notre histoire à découvrir avec cette très intéressante production au sujet toujours d'actualité. Une mise en scène qui utilise judicieusement ce petit espace et met en valeur ce texte pertinent. Mention à Joël Losier, juste et nuancé, très crédible dans le rôle de cet homme tourmenté. À voir!
@Hugo St-Laurent
Dans le cadre de sa programmation intitulée Le grand barda, le Théâtre Parenthèse, dont la mission est de mettre en lumière les auteurs québécois, présente cette création moins connue de Michel Marc Bouchard.
En fait, c'est une de ses premières pièces qui a été montée par Brigitte Haenkens en 1983 avec le Théâtre du Nouvel-Ontario, mais qui n'a jamais été présentée au Québec.

Théâtre Parenthèse
Du 13 au 21 avril 2018
theatreparenthese.com/



Les Hardings
Texte et mise en scène: Alexia Bürger
Avec Martin Drainville, Bruno Marcil et Patrice Dubois

Un cheminot québécois, un assureur américain et un auteur à succès britannique portent le même nom: Thomas Harding. En apparence, ils n'ont rien d'autre en commun. Jusqu’au 6 juillet 2013. Cette nuit-là, un train qui déraille fait exploser une ville. Apparaitront alors au grand jour les rails invisibles qui relient leurs existences et les attachent les unes aux autres.
@Valérie Remise

Mi-documentaire, mi-fiction, Alexia Bürger nous offre une production totalement captivante par le texte et sa mise en scène ainsi que par le jeu des trois excellents comédiens.
Dès l'entrée en salle, nous sommes happés par ce gigantesque et mystérieux tunnel, superbe scénographie de Simon Guilbeault mise en valeur par les éclairages de Mathieu Roy.

Puis, arrivent ces 3 hommes qui se dévoileront peu à peu avec chacun leur drame personnel sur toile de fond de cette immense tragédie qui sera décortiquée selon les faits rapportés lors du récent procès, auquel l'auteure a assisté. On y sent un grand respect de la vérité sans porter de jugement. 
Si Martin Drainville apporte la touche d'humour qui contrebalance la tragédie, Bruno Marcil est très touchant dans le rôle du cheminot. Une pièce qui ne laissera personne indifférent: à voir!

Deuxième création d’Alexia Bürger dans le cadre de son programme d’artiste associée au CTD’A. Inspirée par la matière documentaire d‘existences marginales ou ordinaires bien réelles, elle élabore des fictions qui questionnent le conformisme et la part de responsabilité des individus face au dérèglement du monde.
Centre du Théâtre d'Aujourd'hui
Du 10 avril au 5 mai 2018
theatredaujourdhui.qc.ca

Successions
Texte: Michaela Di Cesare (In Search of Mrs. Pirandello)
Mise en scène: Tamara Brown
Dramaturgie: Micheline Chevrier
Avec Davide Chiazzese, Carlo Mestroni, Gita Miller et Tara Nicodemo
La saga de deux frères italo-canadiens de deuxième génération. Anthony Di Ciccio est un bourreau de travail, un avocat scrupuleux avec des ambitions politiques et dont la femme a mis sa carrière en veilleuse pour diriger sa campagne. Enzo, le jeune frère impétueux d’Anthony, entame tout juste une carrière de plombier. À la suite du décès subit de leurs parents, ils doivent décider s’ils conserveront ou non la maison familiale délabrée où s’entassent des souvenirs contradictoires, des factures impayées et des objets sans valeur accumulés au fil d’une vie. Pour aller de l’avant, chacun devra se débarrasser de certaines choses, et leurs choix auront des conséquences sur leur relation.
Théâtre Centaur
Du 10 avril au 6 mai 2018


The Angel and the Sparrow

Texte: Daniel Große Boymann et Thomas Kahry
Adaptation: Erin Shields
Traduction: Sam Madwar
Mise en scène: Gordon Greenberg 
Directeur musical: Jonathan Monro
Avec Louise Pitre, Carly Street, Lucinda Davis et Joe Matheson
@Leslie Schachter


Inspiré de l'histoire vraie de Marlene Dietrich et Édith Piaf, deux femmes indomptables au talent incomparable, ce nouveau drame musical dresse un portrait intime et divertissant de l'amitié fascinante qui unissait ces légendes du show business ayant débuté dans des circonstances invraisemblables et qui aura duré toute leur vie.

Les superlatifs me manquent pour qualifier cette fabuleuse production! C'est dans une ambiance cabaret que nous sommes conviés avec petites tables à l'avant et loges de chaque côté de la scène pour chacune des artistes. Leur rencontre sera mémorable et leur amitié durable.

Mais c'est surtout par les nombreuses chansons que nous découvrons leur histoire.
Louise Pitre est spectaculaire en Édith Piaf: sa gestuelle et sa magnifique voix nous la font revivre de façon extrêmement touchante. Carly Street est aussi remarquable de justesse en Marlene Dietrich à la forte présence attachante. Une production exceptionnelle qui, en plus de vous faire découvrir cette amitié particulière entre 2 femmes incomparables, vous enchantera au plus haut point!

UN DIMANCHE AU SEGAL: Une conférence d’avant-spectacle mettant en vedette les créateurs de la pièce et portant sur l'histoire, le processus d'adaptation et les défis de raconter un récit biographique.
Dimanche 15 avril – 11h. L'entrée est gratuite

Centre Segal des arts de la scène
Du 15 avril au 6 mai 2018
Supplémentaires jusqu’au 13 mai 2018

Marie-Andrée Parent

mardi 3 avril 2018

Semaine du 2 avril 2018

De retour d'un grand congé pascal, je vous propose trois pièces aux univers insolites qui nous questionneront sur nos valeurs, nos préjugés et nos croyances... 

LE NOM
La grande butte 
Texte: Jon Fosse
Traduction: Terje Sinding
Mise en scène: Dominique Leduc
Avec Annick Bergeron, Alex Bergeron, Myriam DeBonville, Aurélie Brochu Deschênes, Simon Beaulé Bulman et Stéphane Jacques

Une adolescente, accompagnée de son ami, revient chez ses parents qu’elle n’a pas vus depuis plusieurs années. Elle est enceinte, sur le point d’accoucher. Se pose alors la question du nom à donner à l’enfant.
Dans ce huis clos familial, tous entretiennent une apparente normalité. Pourtant rien n’est normal. Une mystérieuse tension sous-tend ces êtres décalés, inadéquats, sans repères…
@Isabel Rancier

Une pièce à l'image des pays nordiques où le temps se fige dans le froid, où la rude nature impose le silence à des gens de peu de mots. À voir!

L’auteur norvégien Jon Fosse est reconnu comme l’un des plus importants dramaturges modernes. Son œuvre prolifique a été traduite dans plus de quarante langues et a inspiré de grands metteurs en scène partout dans le monde. Dans ce récit de deux adolescents en quête de repères, Jon Fosse fait intervenir le silence, l’espace et la beauté féroce des paysages du nord comme métaphores de l’indicible.
Théâtre Prospero
Du 3 au 21 avril 2018
theatreprospero.com

La Mondiola
@Rodolphe St-Arneault
Singulier Pluriel (Le Portier de la Gare Windsor)
Idée originale: Ximena Ferrer
Texte et mise en scène:
Julie Vincent (La Robe de Mariée de Gisèle Schmidt)
Conception musicale: Michel Smith et Sandra Wong
Avec Ximena Ferrer, Liliane Boucher, Stéphanie B. Dumont, Omar Alexis Ramos et Sandra Wong

@Alain Saint-Onge
La Mondiola commence sur un air de fête. Camille, aidée de sa fille Lolie, organise une soirée pour le 50e anniversaire de son chambreur Antonio. Au moment où la fête commence, une inconnue se présente sous prétexte d’avoir vu son adresse en rêve. Ouvrant le sac de sa visiteuse, Camille découvre des objets évoquant la présence de son défunt mari, cinéaste aventurier et buveur, activiste de la démesure affublé d’un magnétisme ensorceleur. Les spectateurs sont alors plongés peu à peu dans une atmosphère surréelle. Ils sont à deux pas des personnages qui les entraînent dans cet univers insolite et les amènent à poser des gestes complices dont ils ne connaissent pas l’issue.

Une création immersive originale où nous suivons les comédiens à travers les différentes pièces de la maison au fil de l'action et des émotions des personnages à la recherche de la vérité qui apportera une certaine paix intérieure. Laissez-vous guider dans cet univers intrigant où la poésie, l'humour et le suspense se côtoient.

Fondée en 2000, la compagnie de théâtre Singulier Pluriel nous a offert de superbes productions (Le Marin, La Robe de Mariée de Gisèle Schmidt, Jocaste, Le Portier de la Gare Windsor). Les 2 directrices Julie Vincent et Ximena Ferrer veulent implanter un véritable théâtre indépendant à Montréal et diffuser selon un mode différent.
20 places seulement par représentation
Au 1955, rue Fullum
Du 4 avril au 7 juin 2018
singuliernordsudpluriel.com/nord-sud

HROSES: Outrage à la raison
It Could Still Happen
Texte et mise en scène: Jill Connell
Traduction française: Mireille Mayrand-Fiset
Mouvement et assistance à la mise en scène: Tedi Tafel
Avec Sascha Cole et Frédéric Lemay
Les mines de sucre s’étendent sous la ferme de papier, propriété de deux familles rivales. Lily, la petite fille de la chef de famille de la ferme de papier, rencontre Ellery, né sous terre dans les mines de sucres pendant une éclipse solaire. Deux solitudes, deux langues, l’anglais et le français se rencontrent dans ce conte étrange où deux êtres s’interrogent sur comment mener une bataille pour l’amour.
It Could Still Happen est un collectif d’artistes de théâtre qui créent des performances viscérales dans des lieux non-conventionnels.
Une pièce bilingue sans sous-titres.
Salle Fred-Barry/ Théâtre Denise-Pelletier
Du 4 au 14 avril 2018
denise-pelletier.qc.ca

Marie-Andrée Parent